Chansons d’octobre

18,10

L’auteure a rassemblé les poèmes écrits au cours des années, en cinq parties correspondant aux différentes phases d’une vie, sous le titre « chansons d’octobre ». Pourquoi octobre ? Parce qu’on espère toujours, les vacances passées et une nouvelle année s’avançant, qu’un événement survienne qui changerait radicalement le cours de l’existence, en mieux.

Catégorie :

Description

L’auteure a rassemblé les poèmes écrits au cours des années, en cinq parties correspondant aux différentes phases d’une vie, sous le titre « chansons d’octobre ». Pourquoi octobre ? Parce qu’on espère toujours, les vacances passées et une nouvelle année s’avançant, qu’un événement survienne qui changerait radicalement le cours de l’existence, en mieux. Quelque chose d’inopiné et d’extraordinaire qui mettrait fin à la succession d’imprévus et épreuves, ouvrant la porte sur un avenir radieux, de paix et de bonheur, enfin ! Pourtant, année après année, toujours le même scénario. L’été débutait, apportant avec lui des bouleversements inattendus qu’elle mettait des semaines à digérer, autant à mettre sur pied une nouvelle organisation. Septembre l’occupait avec la rentrée scolaire puis s’achevait et voilà octobre dont elle attendait tant. Elle attendra avec impatience, année après année, guettant l’horizon, espérant y discerner la stabilité tant convoitée puis un jour, elle acceptera l’idée de s’être fourvoyée. Peut-être un octobre à venir, peut-être ! Et puis, sans l’avoir vu venir, tout à ses efforts, elle réalisera un jour que ses enfants et elle ont trouvé la stabilité émotionnelle, spirituelle et matérielle tant désirée. Parce qu’elle habite là où elle a toujours rêvé d’habiter. La région est charmante, entourée de bois et d’étangs, de champs en culture. Ceux qui y vivent ont l’impression que le temps s’étire avec nonchalance sous le soleil ou sous la pluie, sous le vent ou le ciel bas et gris mais toujours calme et serein, avec un parfum d’éternité flottant dans l’air. La maison, sa maison enfin, est chaleureuse et une cheminée y crépite dès que le froid prend ses quartiers. Au deuxième étage, il y a de l’espace pour accueillir ses enfants et au rez-de-chaussée, un appartement pour recevoir les amis. Le premier, c’est son domaine. Un jardin contourne la maison, ni trop grand, ni trop petit, juste ce qu’il faut pour planter un cerisier, un abricotier, un figuier et un pommier. Quelques poules caquettent et un potager offre ses derniers légumes. Un octobre vient de
s’achever et avec lui, s’achève l’attente. Parce qu’elle est là où elle rêvait d’arriver un jour. En paix enfin.

233 pages

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chansons d’octobre”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.